Prothèse Totale de Genou (PTG)

C’est le traitement chirurgical de l’arthrose de genou (gonarthrose). Cette intervention est très répandue et consiste à remplacer le cartilage et l’os abimés de l’articulation par un implant prothétique.

La prothèse est constituée d’une pièce fémorale (condyle), d’une pièce tibiale (embase), d’un insert en polyéthylène, et d’un implant rotulien (cf ci-contre). Lors du mouvement du genou, la mobilité se fait entre le condyle fémoral et l’insert en polyéthylène. La rotule glisse sur le condyle fémoral. Parfois, il existe une mobilité supplémentaire entre l’embase tibiale et l’insert (plateau rotatoire).

Il existe plusieurs types de prothèses :

  • elles peuvent être scellées avec du ciment chirurgical, ou recouverte d’hydroxyapatite, un constituant de l’os, permettant une intégration de la prothèse à l’os
  • les matériaux utilisés sont principalement le métal et le polyéthylène
  • les inserts en polyéthylène peuvent être fixes ou mobiles sur l’embase tibiale
  • elles peuvent être postéro-stabilisées, ultra-congruentes, ou avec un 3ème condyle
  • On peut mettre des quilles d’extension dans le fémur et le tibia, pour mieux repartir les contraintes
  • Dans des cas difficiles, on peut mettre une prothèse à charnière.

L’utilisation de ces différentes prothèses dépend de l’habitude du chirurgien, de facteurs liés au patient (qualité de l’os, grande déformation, usure majeure, instabilité ligamentaire, surpoids) …

Pour poser une PTG, il faut faire un abord antérieur. Plusieurs variantes chirurgicales existent : il y a les voies d’abord parapatellaires internes, parapatellaires externes, les voies subvastus, les voies midvastus, …

Chacune de ces techniques présente des avantages et des inconvénients. La chirurgie est moins invasive qu’auparavant. Les progrès techniques ont permis une évolution remarquable dans la récupération après intervention.

Tout un ensemble de mesures est pris avant et après l’intervention pour accompagner le patient et accélérer son retour à l’autonomie, c’est la Récupération Rapide Après Chirurgie (RRAC).

Les douleurs sont bien contrôlées. La reprise de la marche se fait le jour même de l’intervention. Ceci permet aussi d’éviter les complications liées à l’immobilité.

La mise en place d’une PTG nécessite environ 1h20 d’intervention. Dans les suites, l’appui est immédiatement autorisé sur le membre opéré.

La durée d’hospitalisation va dépendre de l’âge du patient, de son état de santé général, de son lieu de vie (en ville ou isolé à la campagne), de son entourage familial, … Il est évident qu’un patient jeune et actif récupérera plus vite et sera hospitalisé moins longtemps qu’une personne âgée. En moyenne, le séjour à la Clinique du Parc dure environ 3 jours.

Après l’hospitalisation, le retour à domicile est souvent possible. Parfois, une convalescence en centre est nécessaire.

Voir les articles associés :

logo simian orthopedie hanche genou perigueux

Ce site est dédié à l’information des patients et traite des interventions les plus fréquemment effectuées. Les explications sont simples et concises pour être comprises par le plus grand nombre. Ce site ne prétend pas être un outil scientifique.

Contact

Jours des consultations :
Lundi matin, Mardi après-midi,
Mercredi matin, Jeudi matin

Horaires du secrétariat :
Lundi : 8h-13h ; 13h30-16h30
Mardi : 9h-12h ; 14h30-18h
Mercredi : 8h-13h
Jeudi : 8h-13h ; 13h30-16h30
Vendredi : 9h-13h ; 13h30-16h

tél : 05 53 02 16 68

EMAIL : contact@dr-simian.fr

Mentions légales

Création du site : distinguez-vous.com