PTH mini-invasive SuperPath

18 janvier 2020

Nouvelle technique mini-invasive pour l'implantation d'une prothèse de hanche

Il existe différentes façons d’accéder à l’articulation de la hanche pour mettre en place une Prothèse Totale de Hanche (PTH). On parle souvent de voie d’abord antérieure et de voie postérieure.

  • La voie postérieure est la plus répandue. Elle permet une très bonne exposition de l’articulation. Toutefois, elle nécessite de désinsérer certains muscles pour accéder à l’articulation.
  • La voie antérieure passe par un intervalle musculaire anatomique. Elle nécessite parfois l’achat d’une table opératoire spéciale ne servant que pour cette voie d’abord. Malgré cela, l’exposition peut être difficile.

Dans ces deux voies d’abord, il faut mettre la jambe dans une position extrême pour luxer la hanche, c’est-à-dire sortir la tête fémorale du cotyle. Ceci va entrainer une tension sur les muscles et sur les tissus autour de la hanche.

La technique mini-invasive SuperPath est récente et innovante. C’est la combinaison de 2 techniques développées aux États-Unis. Tout comme la voie antérieure, elle permet de passer dans un intervalle musculaire et épargne au maximum les muscles. Mais l’avantage majeur de cette technique est l’absence de luxation de l’articulation pour mettre la prothèse. Le membre inférieur reste dans une position naturelle tout au long de l’intervention. Le respect des tissus mous est optimal.

L'opération

Le patient est installé couché sur le coté, sur une table d’opération classique. Le membre inférieur est laissé dans une position naturelle, genou fléchi, et restera dans cette position tout le long de l’opération.

Positionnement PTH Superpath

L’incision se situe sur le coté, au dessus du grand trochanter, et s’étend sur quelques cm

Dr SIMIAN PTH mini-invasive récupération rapide après chirurgie

On repère ensuite les plans musculaires. On discise les fibres musculaires du grand fessier. On récline le moyen fessier. Puis on trouve le passage entre le petit fessier et le tendon du pyramidal.

Docteur simian dordogne Prothèse totale de hanche

On accède alors à la capsule articulaire. Celle-ci est incisé dans le même sens que l’incision cutanée. On voit l’articulation du dessus.

Dr Emmanuel SIMIAN périgueux PTH Superpath

On commence par travailler le fémur. La hanche reste en place. La technique SuperPath est la seule permettant de mettre les râpes fémorales sans luxer la hanche.

Instrumentation pour travailler le fémur pour PTH mini-invasive

Une fois la taille du fémur déterminée, la râpe reste en place et va servir de guide pour couper le col fémoral. Encore une fois, la hanche n’est pas luxée, il n’y a pas de tension sur les tissus mous.

Scie utilisée pour la section du col fémoral pour PTH mini invasif

La tête fémorale est extraite.

Tire bouchon permettant de retirer la tête fémorale

On a alors accès au cotyle avec une bonne visibilité.

Instrumentation PTH cotyle

On utilise des fraises pour préparer le cotyle. Celles-ci sont introduites par la cicatrice principale. Pour pouvoir travailler dans l’axe, on réalise un contre abord permettant de passer les instruments.

Dr SIMIAN Périgueux PTH mini-invasif

Par le même procédé, on impacte l’implant cotyloïdien définitif.

Mise en place du cotyle de PTH mini invasive

La tige fémorale est ensuite mise en place, ainsi que la tête qui vient s’emboiter dans le cotyle.

PTH Dr SIMIAN perigueux final

Pendant toute l’intervention, le membre inférieur reste dans une position naturelle et la hanche n’est pas luxée. Les tissus mous sont préservés ce qui permet une récupération rapide. Des protocoles de réhabilitation rapide après chirurgie sont souvent associés et le patient retrouve rapidement son autonomie.

Dr SIMIAN incision courte mini-invasive PTH

La cicatrice est courte. Elle mesure en moyenne 8cm. Elle se trouve sur le coté et est peu visible.

Dr SIMIAN cicatrice PTH mini-invasive

Avec le temps, la cicatrice s’estompe et devient très discrète.

Cette nouvelle technique est donc très intéressante et réellement innovante. L’avantage majeur de ne pas luxer l’articulation permet de respecter au maximum les muscles et les tissus autour de la hanche. Elle peut parfaitement être associée aux protocoles de récupération rapide habituels. Elle est reproductible et ne nécessite pas de matériel particulier comme une table orthopédique. En cas de chirurgie compliquée, il est possible de s’agrandir facilement et de se retrouver dans les conditions d’une voie postérieure classique.

Compte tenu de ces nombreux avantages et des très bons résultats obtenus, je propose cette opération en 1ère intention pour la plupart des patients atteints d’arthrose de hanche.

logo simian orthopedie hanche genou perigueux

Ce site est dédié à l’information des patients et traite des interventions les plus fréquemment effectuées. Les explications sont simples et concises pour être comprises par le plus grand nombre. Ce site ne prétend pas être un outil scientifique.

Contact

Jours des consultations :
Lundi matin, Mardi après-midi,
Mercredi matin, Jeudi matin

Horaires du secrétariat :
Lundi : 8h-13h ; 13h30-16h30
Mardi : 9h-12h ; 14h30-18h
Mercredi : 8h-13h
Jeudi : 8h-13h ; 13h30-16h30
Vendredi : 9h-13h ; 13h30-16h

tél : 05 53 02 16 68

EMAIL : contact@dr-simian.fr

Mentions légales

Création du site : distinguez-vous.com